Au 17 février 2021, la teneur en Cuivre dans les sédiments du captage d’eau privé de la ferme de Niederwyhl – purge du réservoir -, prélevés en présence d’Huissier, est  de 2852.3 mg Cu / kg de Matière Sèche, pour des teneurs en Cuivre normales de nos sols comprises entre 8 et 12 mg Cu / kg de Matière Sèche !

 

Le 13 août 2019, la teneur en Cuivre des sédiments dans la purge du réservoir était de 468 mg Cu / kg de matières sèches MS.

 

Ce qui semble signifier que du Cuivre soluble a été déposé récemment dans notre réservoir ou que ce Cuivre a été relargué à partir du site définitivement contaminé.

 

Cet été une petite tache bleu/vert est apparue dans mon lavabo en céramique, dont un robinet fuit. Cette tache a beaucoup grandi depuis. Ces faits correspondent à ma brutale dégradation de santé et aux brûlures d’estomac de M. ILTIS. C’est ce qui m’a décidé à faire doser à nouveau il y a quelques jours le Cuivre dans les sédiments de notre captage d’eau.

 

Entre-temps nous avons découvert que le Cuivre est à l’origine de mes douleurs ostéoarticulaires depuis cet été, de mes chutes répétées, alors qu’au 20 juillet 2020, je n’avais pas de problèmes invalidants. Le chirurgien qui doit m’opérer et qui a vu mes radios, connaît les méfaits du Cuivre sur les articulations.

 

La SAFER D’ALSACE a installé en 1987 et vendu en 1990 à la famille SINGER la ferme de Niederwyhl à BOURBACH LE HAUT, déjà empoisonnée avant notre installation avec du Cuivre hydrosoluble, toxique et persistant, selon une pratique locale et ancestrale. Nos terres sont stériles. Les végétaux dépérissent. Nos animaux sont morts. Nous, les habitants de la ferme, nous avons des problèmes de santé imputables au Cuivre. La famille Marc WEISS qui exploitait cette ferme auparavant n’a jamais eu de problèmes ni d’élevage, ni de santé.

 

Nous avons réussi à comprendre et à démontrer scientifiquement les effets de cette pratique sournoise d’empoisonnement au Cuivre soluble, communément appelé Sels de cuivre, pratique utilisée pour tuer ou pour nuire, particulièrement au 19e siècle en France et soi-disant oubliée.

 

Au jour d’aujourd’hui, l’eau et les sols de la ferme de Niederwyhl sont encore empoisonnés au Cuivre. Les habitants de la ferme réclament à la SAFER D’ALSACE, le vendeur professionnel de la ferme de Niederwyhl, l’indemnisation immédiate et totale de tous leurs préjudices, de recapter immédiatement les sources et de réhabiliter cette ferme qui existe comme ferme depuis 1642 et qui a été agressée pour un mobile uniquement immobilier.

 

Cette enquête peut être refaite même dans 1000 ans puisque le Cuivre est persistant !

What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail