Les faits de la contamination par des Sels de cuivre hydrosolubles, toxiques, persistants et non biodégradables avant notre installation en famille dans la ferme de Niederwyhl à Bourbach-Le-Haut en Alsace en 1987 sont définitivement avérés et prouvés scientifiquement.

Ainsi la SAFER D'ALSACE, le vendeur professionnel de cette ferme, qui est devenu un établissement secondaire de la SAFER GRAND EST, nous doit rapidement le dédommagement intégral de tous nos préjudices. 

Ce sont les mêmes Sels de cuivre hydrosolubles toxiques, persistants et non biodégradables qui sont utilisés pour lutter contre le mildiou en France. Les autres pays européens plus prudents se sont détournés du Cuivre à cause de sa toxicité même à faible dose et de sa persistance.

Ce n'est que depuis le 22 octobre 2022 que nous avons la preuve irréfutable et définitive de la toxicité de l'eau et des sols de la ferme de Niederwyhl avec ses conséquences sur les végétaux, les animaux et les personnes.  

Le secret de cette pratique criminelle ancestrale

est enfin et définitivement percé à jour.

 

Je reviens vers vous dans cette affaire d’empoisonnement délibéré avec des Sels de cuivre toxiques et persistants donc non biodégradables de notre ferme, la ferme de Niederwyhl, située à Bourbach-Le-Haut dans le Haut-Rhin en Alsace.

 

La Cour d’Appel de Colmar a annoncé à Maître Dominique Bergmann qu’elle rendra sa décision le 24 novembre 2022 concernant la contamination volontaire de notre ferme et nos demandes d’indemnisation par la SAFER D’ALSACE devenue Établissement secondaire de la SAFER Grand Est. La longueur de cette procédure pour arriver à reconnaître la vérité de la toxicité des Sels de cuivre est incontestable et inexplicable. La réalité des faits a été délivrée finalement et scientifiquement le 22 octobre 2022 par André PICOT, Toxicochimiste reconnu.

 

Nous, les habitants actuels de la ferme de Niederwyhl, nous sommes malades. M. Frédéric ILTIS a des problèmes intestinaux graves (dus à son intoxication au cuivre ), il doit consulter des spécialistes en Gastrologie, moi-même je dois consulter en Orthopédie pour me faire réopérer d’une prothèse de hanche suite à une cacophonie qui dure depuis février 2021, due à la " toxicité directe du cuivre ". Notre empoisonnement au cuivre a été mis en évidence avec nos dosages sanguins.

 

Les faits de la contamination par des Sels de cuivre avant notre installation dans cette ferme sont avérés et prouvés scientifiquement. Rien ne s’oppose à ce que notre Justice et nos Administrations n’acceptent et ne consentent à dédommager l’empoisonnement criminel avec des Sels de cuivre de notre ferme de Niederwyhl. Le secret de cette pratique est définitivement percé à jour, nous attendons vos décisions pour nous soigner et réhabiliter cette ferme puisque nous avons depuis peu la preuve absolue de l'empoisonnement délibéré de la ferme de Niederwyhl avant notre installation. Nous étions directement visés par les empoisonneurs, il nous restait à prouver la totalité des faits, ce que nous venons de faire !

 

Je vous prie de croire à l’assurance de mon plus profond respect.

 

Anne Marie SINGER